Ne marche pas si tu peux danser

Après avoir regardé « LA CITE DE LA JOIE »
(Septembre 2009) Je republie ce texte à l’occasion de la COP21.

L’EME est un lieu spécial où les énergies fourmillent tant que chacun y puise de quoi se remettre, se consoler, se renforcer, progresser dans sa santé, ou sa joie de vivre.

Avant cette reprise des cours de yoga créatif, je fais une petite méditation que je vous livre en quelques mots.

La planète Terre, notre grand corps, exploitée au maximum, violée dans ses profondeurs, empoisonnée dans son atmosphère, souffre si profondément qu’elle menace notre survie. Elle montre qu’elle n’est pas exploitable indéfiniment.

La planète Terre nous montre qu’elle n’est pas exploitable indéfiniment.

De tous côtés on parle de dangers, de crises, de maladies, de pandémie, et d’alertes à la Planète. Des millions de personnes meurent de faim, du sida, du cancer, des guerres…

En parallèle des millions de personnes s’enrichissent inconsidérément, accumulant des fortunes considérables, une gloire internationale, un pouvoir planétaire. Chefs d’états, actionnaires de multinationales, PDG,  vivent une vie à 300 à l’heure, dans une violence sur eux-mêmes d’abord, et sur les autres, donnant des ordres tyranniques, autorisant le mobbing, et ne voyant que le profit, l’efficacité, quitte à écraser le plus faible, poussant parfois l’employé au suicide de détresse…

Les loisirs à la mode, la philosophie  « marche ou crève », les vacances à l’autre bout du monde, tout un arsenal de contingences et d’habitudes, font de ces gens des esclaves d’un mode de vie bien loin de l’essentiel, tout axé sur « le Paraître, l’Agir et le Faire », orienté davantage sur le QUOI ? mais rarement, ou jamais, sur le COMMENT ?

Comment je vis, et pourquoi ? Le QI fonctionne très optimisé, le corps aussi, car dès qu’un bobo survient, vite un cachet, une pilule, une piqûre, et c’est reparti. Le corps muselé, bâillonné, ligoté, maltraité par le bodybuilding, le bronzage excessif, l’alimentation trop riche, et le stress, ne peut plus exprimer ses blocages. Tout est organisé pour qu’il tienne malgré tout…on oublie l’écoute, d’être présent au chant de ce corps-notre meilleur ami protecteur-qui devient une plainte, une complainte, une mélodie, une symphonie, ou un appel au secours. Ce qui compte est la performance ! notre QI gère tout…

Mais un jour tout s’écroule : crise cardiaque, AVC, Cancer, l’être qui a oublié une part de lui-même se trouve confronté au QUITTE OU DOUBLE. Les émotions le rattrapent, le corps lui crie « STOP, écoute-moi enfin » profondément qu’elle menace notre survie. Elle montre qu’elle n’est pas exploitable indéfiniment.

Parce que nous avons besoin d’être au service des autres. Nous avons besoin d’équilibrer notre QI par les émotions(QE). Nous avons besoin de mettre notre tête au service de notre cœur !Nous avons grand besoin de spiritualité.

La planète Terre, notre grand corps, exploitée au maximum, violée dans ses profondeurs, empoisonnée dans son atmosphère, souffre si profondément qu’elle menace notre survie. Elle montre qu’elle n’est pas exploitable indéfiniment.

Heureusement beaucoup de gens développent la pensée écologique, s’engagent pour la Conscience écologique, luttent pour que l’être retrouve son plaisir à regarder et apprécier la Nature vierge sans engrais, ni pesticides, et retrouve l’équilibre primaire entre insectes, végétaux et animaux… Finis les termes Mauvaises herbes, animaux nuisibles…Meilleur rendement, meilleure profit, terminés !

Mais meilleure qualité de vie, retour à la simplicité, meilleur goût des aliments…humilité dans les actes, n’est-ce pas le secret du bonheur ?

J’ai pris le temps d’écouter l’oiseau des villes qui chante plus fort que son cousin des champs, de regarder pousser la fleurette sur bitume craquelé, de sentir le parfum du buisson coincé entre deux immeubles, de voir défiler les nuages poussés par la brise qui fait frissonner. Alors prendre conscience du grand courant cosmique qui bouscule nos vies matérielles, passer de l’anecdote hachée quotidienne à l’HARMONIE DU GRAND CŒUR qui palpite en chacun de nous, sentir la poitrine s’épanouir, voilà ce qui manifeste la JOIE .

S’asseoir par terre, et lentement sentir la nécessité du mouvement…laisser le corps chanter. Le corps n’est que matière s’il n’est pas animé par le Souffle. Le chant du corps est spirituel. Notre yoga créatif vécu ainsi est spiritualité, loin de tout dogme et de toute religion. Sauver notre vie, notre planète, retrouver l’esprit magique, les profondeurs chamaniques, les racines profondes propres à chacun, c’est retrouver la spiritualité, quand la vie n’est pas que profit, usage, abus, mais aussi don, abandon, service, partage.

HARE OM TAT SAT.

ESPACE MIEUX ÊTRE

Tara LEPAGE