Le Buisson Ardent : une expérience de Swara Yoga

Le Buisson Ardent : une expérience de Swara Yoga

Le Buisson Ardent : une expérience de Swara Yoga

Ce matin de dimanche en montagne, après 8h de sommeil couchée sur le flanc gauche, je me lève et me prépare tranquillement à la méditation du soleil levant.

J’essaye de mettre le CD de Nada Yoga, mais rien ne chante, ni l’ordinateur portable, ni le lecteur de clef USB…donc je me décide à chanter moi-même. Radhay-Radhay. Et le son qui sort n’est pas celui que je voulais faire ! Je découvre un autre son, qui dure des éternités.

Assise derrière la fenêtre vers l’est la narine gauche prédominante, vérifiée et améliorée par la pression sous mon aisselle droite, je contemple le paysage. Pas de brume, tout est limpide et calme. La colline face à moi encore plongée dans la pénombre laisse deviner les masses obscures de bosquets d’arbres. Le ciel bleu les surplombe à peine parsemé de quelques flocons ouatés de nuages, et étiré en une bande que stoppe net une sorte de couvercle de nuées sombres et menaçantes.

Peu à peu la luminosité augmente, et l’ouate se borde de scintillements blancs presque trop forts à mes yeux. La montée de l’aube retire l’ombre des arbres, et laisse maintenant entrevoir, juste dans le bon axe, un buisson bientôt illuminé par cette énergie croissante.

Et c’est alors que, les yeux fermés je reçois une telle Lumière que l’impression de « Phare » en pleine figure me fait me souvenir de ma retraite soufie  « La Mort Bleue » où assise 3 jours et 4 nuits dans une grotte de Formentera, dans la solitude, le jeûne de 10 jours, le silence , la méditation, et l’obscurité, j’avais reçu cette même « Lumière »…

La Lumière coule de ma tête jusqu’au bassin, apaisante et faisant tomber tout obstacle ou préjugé.

Avec violence, mon oreille droite émet un sifflement strident…j’ouvre les yeux : le soleil a juste dépassé le sommet de la colline. C’est l’HEURE…pendant une minute, exactement, et le sifflement s’arrête.

Le soleil est sorti entièrement de derrière la colline, tout est lumineux ; c’est vrai que sa Lumière est plus forte, moins mystérieuse, mais au faite de sa montée, il perd de sa force magique le couvercle de nuées sombres se referme pendant que j’écris ces mots. La grisaille a repris le dessus.

Le buisson ardent est redevenu gris-noir.

Ma gratitude entière et respectueuse à tous les maitres de swara yoga, et plus particulièrement à Sri Shyamji Bhatnagar.

 

Le 6.12.2015 \Tara